Saturday, 3 December 2011

Le Mont-Saint-Hilaire - presque accessible en transport en commun


Aujourd'hui on est allé repérer les sentiers du Mont-Saint-Hilaire. C'est un parc géré par McGill, sur un mont montérégien (même formation que le mont-Royal), bien conservé et avec un très bel environnement. Avec 400 m de dénivelé et 4 sommets, puis à seulement 35 km de Montréal, c'est très populaire pour la randonnée. La carte des sentiers, ainsi que de l'info pratique est disponible sur le site du Centre de la nature. Il y a un frais d'accès de 5$ par jour.

Je me disais que, si proche de Montréal, avec une gare de train dans le village ainsi que le passage du bus 200 depuis le métro Longueuil, ça devait forcément être accessible en transport en commun. En fait, pas vraiment. Le train de banlieue ne marche qu'en semaine pour commencer. Puis le bus 200, accessible depuis le métro Longueuil, passe dans le village mais loin de l'entrée du parc. Depuis l'un ou l'autre, il faut par la suite parcourir plus de 5 km pour arriver à l'entrée du parc, où on peut d'ailleurs louer crampons, raquettes et ski de fond. Le parc suggère d'appeler un taxi pour faire les 5 km qui manquent. Il serait également possible d'amener un vélo dans le train ou dans le bus 200, puis faire les 5 km à vélo. C'est dans des rues passantes par contre, et ça monte pas mal. Le bus 200 arrête juste après de traverser le pont sur la rivière Richelieu, ou alors plus loin au croisement avec la rue Radisson. Dommage qu'il n'y ait pas d'entrée officielle au niveau de cette rue, car ça serait bien plus pratique pour ceux qui arrivent en bus. Peut-être un jour. En attendant, les consignes pour mettre un vélo dans les bus du CITVR sont disponible ici puis dans le train ici.


Aujourd'hui, les paysages étaient superbes. En bas, le sol était encore tapissé de feuilles d'automne. En montant un peu, on a rapidement rencontré la neige. On a été jusqu'au sommet Dieppe, où on avait une belle vue sur la rivière Richelieu, qui coule des États-Unis au sud jusqu'au fleuve au nord. On voyait Montréal, reconnaissable grâce au mont-Royal et au stade Olympique. Des mésanges avaient tellement l'habitude de voir du monde au sommet qu'elles se sont posées sur nos mains. 

Si vous avez l'opportunité d'admirer le Mont-Saint-Hilaire depuis le vieux Beloeil (en face, de l'autre bord de la rivière Richelieu), c'est simplement magnifique. Il y a une piste cyclable sur le pont Jordi-Bonnet qui permet de s'en rapprocher.

No comments:

Post a Comment