Saturday, 29 November 2014

Sentiers ici et ailleurs


En mars 2014, j'ai eu l'idée d'aller skier en Norvège pendant une semaine. Un peu sur les traces du père du ski en Amérique du Nord, le Norvégien "Jackrabbit Johannsen". L'expérience était fascinante. J'ai beaucoup apprécié découvrir la culture norvégienne, pour laquelle le ski de fond est si important. Durant ma courte semaine, j'ai pu observé des sentiers de ski de fond tracés un peu partout, entre les villages, dans les villages, même reliés aux grandes villes. L'accès à ces sentiers étaient en très grande majorité gratuite. On m'a dit que l'accès aux parcs (y compris les parcs nationaux) était aussi gratuit.


À Oslo, le capitale, et dans d'autres villes, on voit plein de monde habillé pour faire du ski de fond, qui attendent le métro ou le train. Il y a même une station de métro à Oslo (ci-dessus) qui sert uniquement pour le ski de fond. On débarque là et on ski, c'est tout. Oslo est directement relié à des milliers de kilomètres de ski entretenus et tracés, et gratuits d'accès. On peut même accéder aux refuges et certains sentiers sont éclairés la nuit. Il y a même l'objectif d'assurer qu'il y a un départ de sentier pédestre/sentier de ski à 500 m de chaque maison en Norvège!

Personnellement, je suis allée skier sur un haut-plateau au nord de Lillehammer, de refuge en refuge durant 5 jours. Il n'y avait pas trop d'arbres. C'était magnifique, tout ouvert, mais ce n'était pas la même ambiance que dans nos petits sentiers rustiques de ski de fond patrimoniaux dans les Laurentides. Je n'ai pas vu ce genre de sentier étroit et intime lors de mon passage en Norvège... et presque nul part ailleurs au Québec, d'ailleurs. Ce réseau, mis en place par Johannsen et ses contemporains, entretenu largement par des bénévoles, est de plus en plus morcelé par des nouveaux achats de terrain. Les lois ne semblent pas protéger le droit de passage. Dommage, on a quelque chose ici qui est peut-être unique au monde.

Photo du site www.tripleve.com

2 comments:

  1. Bonjour Adrienne, la photo de la Gillespie provient du Club plein-air de Val-Morin, hiver 2014.
    https://www.facebook.com/pages/Club-de-plein-air-Val-Morin/127154260728889?fref=ts
    A+
    Antoine
    Les Sentiers patrimoniaux des Laurentides

    ReplyDelete
  2. Très intéressant Adrienne!

    Les norvégiens peuvent se permettre la gratuité parce qu'ils tirent beaucoup d'argent du pétrole, mais nous, nous avons beaucoup de bénévoles qui entretiennent le réseau de sentiers des Laurentides.

    Et les nouvelles sont très bonnes: La MRC des Pays-d'en-Haut aurait remplacé la Société du Parc régional des Pays-d’en-Haut (SOPRÉ) par la Société de Plein air des Pays-d’en-Haut, dont le mandat élargi veillera à la pérennisation des sentiers patrimoniaux des Laurentides.

    http://www.journalacces.ca/Actualite/2014-11-18/article-3944344/Creation-d%26rsquo%3Bun-nouvel-organisme-pour-la-protection-des-sentiers/1

    Antoine Deslauriers
    https://www.facebook.com/sentiers.patrimoniaux

    ReplyDelete