Tuesday, 18 September 2018

Vélo-camping aux îles de Boucherville (idée de sortie)!




Camper et faire du vélo sans voiture depuis Montréal, c’est possible! Voici une idée de circuit particulièrement agréable.

Pédalez jusqu’au parc Bellerive dans l’est de Montréal en empruntant la piste de vélo 5 de la Route Verte.  Ensuite, prenez une navette fluviale opérée par la compagnie Navark pour rejoindre l’île Charron (qui fait partie des îles de Boucherville). Il est possible d’arriver à la dernière minute et de payer à bord sans réservation, et d’embarquer avec son vélo. Le coût était 4,25$ par aller-simple en 2018. Il faut tout bien attacher à son vélo pour ne pas que ça bouge durant le trajet. Vérifier les horaires des navettes sur leur site web. En 2018, les navettes en fin de semaine se poursuivre jusqu’en début octobre!

Une fois rendue à l’île Charron, prenez le temps de se baigner à la petite plage municipale gratuite de Longueuil, située juste à côté de la navette fluviale qui s’en va à Longueuil (à la pointe en amont de l’île Charron), ouverte en été.

Par la suite, vous pouvez pédaler jusqu’à la guérite du parc national des îles de Boucherville, où vous allez acheter votre accès au parc (8,50$ par jour en 2018) et ensuite poursuivre dans le parc. Quelques minutes plus loin, vous trouverez l’accueil principal où vous pourrez payer votre emplacement de camping. Un programme ‘Bienvenue cyclistes’ permet au cyclistes de se présenter sans réservation pour voir un emplacement dans un petit camping de groupe pour moins de 10$ par personne.

Poursuivre jusqu’au bac à cable, un court traversier qui permet de se rendre aux autres îles, et ensuite 3 km jusqu’au camping de l’île Grosbois. Au camping, l’espace pour les cyclistes est située à côté d’un accueil avec douches, toilettes et eau potable, qui sont accessibles en tout temps. Ça prend des pièces d’un dollar (et/ou 25 sous) pour la douche. Il est possible d’acheter du bois sur place. Il y a une espace dans l’herbe pour les tentes des cyclistes, un rond de feu commun, ainsi que quelques tables de pique-nique et 3 bacs en métal pour entreposer la nourriture la nuit. Il est conseillé d’apporter un cadenas pour pouvoir fermer un des bacs pour pouvoir y laisser du matériel pendant qu’on se ballade.

Photo provenant de TripAdvisor

Ensuite, plusieurs activités sont possibles sur place. Le tour de l’île Grosbois et de la Commune à vélo est la meilleure façon de voir ces îles. De plus, en soirée ou alors tôt le matin, on risque de voir plein d’animaux : cerfs de Virginie, marmottes, et éperviers, entre autres. Un tour d’observation sur l’île de la Commune au coucher de soleil en vaut la peine. Et une courte visite libre du site archéologique des Premières Nations est possible en tout temps.

Le lendemain matin avant midi, il est possible pour les campeurs de louer à moitié prix une planche à pagaie, canot ou kayak pour une heure pour explorer le chenal paisible à côté du camping. Ça revient à environ 10$.

Ensuite, retour via une autre navette fluviale pour changer. À côté de l’accueil à l’île Grosbois, on peut se rendre à Boucherville, et ensuite retourner en direction de Longueuil via la Route Verte 1. C’est une piste très ensoleillée, directement à côté de l’autoroute d’un bord et des marais et le fleuve de l’autre bord. Un petit arrêt au charmant parc Marie-Victorin à Longueuil (trouver le bord de l’eau) est intéressant. Ensuite, prenez l’imposante traverse à vélo en colimaçon à l’extrémité est de ce parc (en ligne avec la rue de Normandie), ou sinon un ascenseur pour vélos plus à l’ouest vers le marina. Rentrez via la piste cyclable du boulevard Desaulniers, ensuite Boulevard La Fayette et le pont Jacques Cartier et le tour est complet!

Il faut apporter : tente, sac de couchage, matelas de sol (à moins d’avoir réussi à réserver un prêt à camper au parc), réchaud, carburant, chaudron, ustensiles, nourriture, gourde, pompe à vélo et kit de réparation d’un pneu crevé, vêtements, etc. Bonne route!

Friday, 7 September 2018

Canot-camping en train: la Restigouche!


Il est possible de descendre la magnifique rivière Restigouche, qui se situe sur la frontière entre le Nouveau-Brunswick et le Québec, même si vous n'avez pas de voiture! Il suffit de prendre le train de Montréal jusqu'à Matapédia en Gaspésie. À Matapédia, il y a plusieurs compagnies qui peuvent venir vous chercher, afin de vous amener en haut de la rivière et vous louer un canot et des barils. La rivière se descend sur plusieurs jours, selon le niveau d'eau et la distance que vous souhaitez faire. Il y a du courant et des petits rapides faciles. Vous pouvez la découvrir en autonomie ou alors y aller avec un guide d'une de ces compagnies. Et ensuite retour à Montréal en train!

C'est une rivière à saumon avec de l'eau parfaitement transparente et des falaises magnifiques et plages de galets.

Voici une description de la rivière, carte détaillée, ainsi que des noms de compagnies et comment faire le trajet en train avec Via Rail. http://www.cartespleinair.org/Canot/01/RestigoucheLeduc2010.pdf