Au refuge Swaggin!

0
430

Deux témoignages de notre sortie hivernale au refuge Swaggin les 15-17 février 2019!

Cet hiver est mon premier au Québec–et puisque j’habitais à San Francisco pendant neuf ans avant de déménager ici, c’est mon premier hiver depuis longtemps! J’avais déjà passé la plupart des jeudis soirs de 2019 en faisant de la raquette en deux langues avec le Programme Plein Air Interculturel, donc vaincre l’hiver avec ce groupe était un choix naturel.

Pendant que le week-end approchait, je devenais de plus en plus enthousiaste d’essayer le ski de fond, et je m’étais inquiétée un peu aussi de passer deux nuits dans un refuge rustique.

Il n’y avait aucune raison d’avoir souci. Le Refuge Swaggin est un bâtiment grand et solide, et le poêle à bois le maintien chaud à l’intérieur. Sauf pour le manque d’un évier pour cracher le dentifrice–c’était une surprise pour une entre nous—le refuge est moins rustique que glamping, à mon avis.

L’hébergement est devenu peu important lorsque les membres de notre groupe très interculturel devenaient amis. Je suis sûre que j’oublierai certains lieux d’origine, mais les canadiens, les québécois, les américains et les américains d’origine mexicaine, les marocains, les jordaniens, les turcs, les belges, les colombiens, les japonais, les français, les martiniquais, étaient tous représentés. La musique, la nourriture partagée, et le thé marocain ont encouragé le développement de l’amitié. Même nos fréquentes chutes dans les grands bancs de neige poudreuse.

La piste de ski du premier matin était « un peu technique » et « pas vraiment une piste de ski mais en fait de raquette… » Apprendre le ski de fond comme ça était un défi, bien sûr! Toutefois il y avait toujours quelqu’un prêt à offre une main depuis une chute. Nos guides étaient compatissants et encourageants. En tout cas, tout dérangement était insignifiant comparé au paysage tellement impressionnant.

Faire de la raquette l’après-midi était une occasion encore mieux à apprécier les vues des bosquets et des clairières enneigées et des cascades glacées, le son de l’eau courant au milieu de la rivière autrement gelée, et le parfum subtil et unique d’une telle quantité de neige propre. Adrienne nous a enseigné à identifier environ de six espèces de conifères, et elle nous a fait remarquer la trace d’un petit animal qui avait glissé sur le ventre pour descendre une pente. Depuis environ d’une heure en raquette, l’idée d’un randonné hivernal de plusieurs jours, de refuge en refuge, a commencé à se former dans mon esprit.

Le ski du jour prochain, sur une piste officiellement de ski, était beaucoup plus facile, et tout le monde est devenu enthousiaste, et les compétences de chacun ont améliorés beaucoup. Nous avons fini le voyage avec un dîner en groupe à Saint-Côme, et des vœux de rester toujours amis.

  • Par Esther Cervantes, participante

From the beginning of the winter, one side of me wanted to do many things but the other side was concerned to do anything outdoor under these cold conditions. Every single weekend was checking and again and again, it was between minus 15-30 and l heard some gossips around that people are losing their fingers, arms or legs because of these holy colds!!!   Adrienne informed me about the Saturdays, Fridays and this activity like in October very early thanks a lot Adrienne..I wanted to join the Saturdays program but due to my concerns l missed the registration period. Then I told myself this winter is not going to anywhere maybe you can try to go somewhere. Then finally in the last minute l found the courage to apply for this weekend. After the storm still, l had hesitation to join or not but thanks God I joined and I’ve not been lost any part of my body:))

C’était une super expérience avec le groupe. J’ai rencontré avec les gens géniaux. La collaboration du groupe était parfaite. On a vraiment parfois besoin d’être loin de l’électricité et internet de rester bien et tranquillement en paix.

Nous avons béni avec les deux beaux jours ensoleillés et pour la première fois j’ai fait du raquette et ski du fond en refuge. Premier jour était en peu difficile et fatigant mais deuxième jour était génial. Même si j’ai tombé plusieurs fois et peut-être que ce n’est pas assez encore mais finalement j’ai appris en petit peu. C’était intéressant de voir que j’appréciais de tomber:))

L’ambiance de refuge me rappelle mon enfance. Nous avons même tiré le poêle de bois, nous sommes assis et avons parlé.

Special thanks to Adrienne and Fred. Adrienne from the beginning until the end you informed and provide me everything l needed and Fred as well was there with all his excellent knowledge and l learned a lot from both of you.

Keep your smiles.

  • Par Nevzat Ayaz, participant

Merci à nos très chers participants! Merci à notre super guide bénévole Frédéric! Merci à Natasha pour l’aide en ski et logistique! Merci à MEC qui a fourni les sacs de couchage et matelas pour cette sortie. Merci à Air Médic qui a fourni une assurance d’évacuation abordable. Merci à nos donateurs privés et à la Maison de l’amitié qui nous permettent de garder l’activité abordable!


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.