La semaine passée, j’ai exploré un circuit très intéressant, seulement possible en semaine: la piste TransTerrebonne, entre deux trains de banlieue!

D’abord, j’ai pris le nouveau train en direction de Mascouche. Ce train opère en semaine seulement. Je n’ai pas osé prendre celui de 6h50 du matin; le prochain était seulement à 12h15, à la gare centrale. Après environ 1 heure, je suis arrivée à l’arrêt de Terrebonne avec mon vélo. Voici les horaires: https://exo.quebec/fr/planifier-trajet/train

En quittant le stationnement, j’ai suivi la piste cyclable et j’ai tourné à gauche sur le boulevard Marcel-Therrien, et ensuite à droite sur le Boulevard Lucille-Teasdale. J’ai trouvé une piste en gravier juste à droite (à l’ouest) de l’hôpital. En prolongeant en direction sud, j’ai rejoint la Transterrebonne, tronçon est, qui longue la 344. C’est une route un peu passante, mais très rurale et bucolique. C’est dépaysant quand on vient de Montréal, car on peut voir des granges, vieilles fermes et du bois de chauffage devant les maisons.

J’ai poursuivi au fil de l’eau, en admirant la rivière des Mille-Îles, des canards et bernaches jusqu’à un rapide au niveau du charmant Vieux Terrebonne. La piste m’a amené au site historique de l’île-des-Moulins où il reste encore 5 vieux moulins. J’ai admiré un déversoir et j’ai continué à suivre la piste. Si j’aurais pu, je serais restée plus longtemps pour explorer le Vieux Terrebonne.

J’ai suivi la piste sur Boulevard des seigneurs, qui devient un peu moins intéressant à ce niveau. J’ai tenté de traverser le Parc écologique de la Coulée. C’était très beau et en forêt, mais je me suis perdue à cause des travaux, donc je suis retournée au Boulevard des Seigneurs. Les pancartes sont devenues un peu moins claires autour de l’autoroute et le pont. J’ai suivi un chemin de terre et j’ai tourné à droit.

Par la suite, la piste était magnifique, en forêt, avec des virages et des petites montées et descentes ludiques pendant assez longtemps. J’ai vu deux couleuvres qui se réchauffaient au soleil sur la piste. J’ai même dû traverser un ruisseau qui était en train de creuser le sentier – il y a eu de grosses pluies automnales quelques jours auparavant.

J’ai enfin retrouvé le Pont Athanase-David pour traverser jusqu’à Laval. L’accès pour les vélos se retrouve juste avant le pont, côté sud. Par la suite, on a l’option de pédaler jusqu’à Montréal. J’ai repris le train de banlieue (ligne St-Jérôme – Montréal) au niveau de la gare de Vimont. Ma balade entre les deux gares faisait environ 37 km.

Voici une excellente description et carte du sentier TransTerrebonne: https://pistescyclables.ca/Lanaudiere/Terrebonne.htm

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.