Skier la Nantel, une autre aventure sans voiture

0
924

Après le succès de
notre première tentative de faire du ski nordique dans les Laurentides sans
recours à notre voiture, voilà que moi et Elizabeth avons skié le sentier
Nantel hier entre le Royal Laurentien et le village de Sainte-Agathe, en
utilisant que du transport en commun depuis Montréal.

La Nantel s’agit d’un
autre vieux sentier patrimonial, charmant et non-tracé mécaniquement. Le célèbre
sentier inter-villages Maple Leaf qui est en train d’être renouvelé emprunte
une bonne partie de la Nantel. Des bénévoles ont récemment rajouté plusieurs
balises rouges et voyantes le long de cette section Nantel/Maple Leaf, ce qui a
rendu la piste beaucoup plus facile à suivre.  

Afin d’y aller en
transport en commun, il faut se rendre d’abord à St-Jérôme par le bus 9 ou
alors en train de banlieue. Ensuite, nous avons pris le bus l’Inter, qui nous a
déposé littéralement au pied du sentier, devant la pancarte ‘Golf Royal
Laurentien’. C’était vraiment plus simple en bus qu’en voiture! Pas de navette,
et service de porte à porte, pratiquement! Il suffisait de traverser la route
117 et monter un peu le chemin en face avant de trouver la piste et les
premières pancartes sur la droite (avant la deuxième série de bâtiments).

Voici une description
détaillée du sentier, qui sera surtout utile si vous essayez de le retrouver. Nous
avons continué quelques minutes sur un chemin forestier. Bientôt, on a bifurqué
sur un plus petit sentier sur la gauche, bien indiqué, mais il faut garder l’œil
ouvert. Ensuite, nous avons profité des nombreuses descentes techniques et nous
avons suivi le sentier qui traverse assez souvent une ligne électrique. En
arrivant à un terrain plus ouvert, nous avons monté la colline en restant sur
la gauche pour encore suivre les pancartes Nantel et Maple Leaf.

Sur tout le long de
notre parcours d’environ 18 km, il y a eu des traces de motoneiges, raquettes
ou alors d’autres skieurs. Parfois le passage de motoneige ou raquette peut
rendre le ski très difficile et même dangereux, car cela rend plus compliqué le
chasse-neige pour se ralentir, mais les conditions de neige étaient magnifiques
hier, donc ça ne nous a pas gêné. On aurait eu du mal à ouvrir tout ce chemin à
nous deux seulement…

À plusieurs
intersections en T le long du trajet, il a fallu tourner à droite, mais il y
avait toujours des indications assez claires de Nantel, Maple Leaf ou alors des
rubans rose avec points noirs d’un ancien passage de l’événement Traversée des
Laurentides. À un moment donné, dans une montée, il a fallu garder l’œil ouvert
pour un plus petit sentier qui partait sur la gauche; c’était autour de là où
il y avait des balises jaunes. Il y avait quand même des indications mais il a
fallu rester attentif.

Ensuite, il y avait une
bonne montée dans la forêt, suivi par d’autres bonnes descentes. Ça vaut
vraiment le coup de faire ce sentier lorsque les conditions de neige sont bonnes,
car il y a plusieurs descentes techniques. Éventuellement, après une courte
descente abrupte, nous nous sommes rendus à un petit refuge et un grand sentier
de motoneige. Le sentier se poursuit à côté du refuge.

Après environ 12 km
depuis le Royal Laurentien, nous sommes arrivés au Chemin de la gare à Ivry. On
a tourné à droite en suivant les indications. Ensuite, dans le village, il y
avait beaucoup moins de balises. Il faut marcher jusqu’à la fin du Chemin de la
gare pour arriver devant le lac. L’hôtel de ville se retrouvera alors sur votre
droite. C’est un point de sortie pour certains skieurs. Ensuite, tourner à
gauche sur le Chemin de la grise et suivre les rubans oranges, jusqu’au moment
que vous verrez la piste continuer sur votre droite. Il faut dépasser le chemin
Lacasse.

Nous avons eu droit à
une bonne montée continue par la suite. La prochaine traversée de rue est le
chemin Daoust. Il faut poursuivre en face, jusqu’à la fin du chemin qui s’y
retrouve. Des indications Nantel et Maple Leaf étaient présentes. On a poursuivi
dans le bois pour trouver une piste qui déboule avec des virages ludiques, pour
terminer dans le golf de Ste-Agathe.

Une fois dans le golf,
monter en haut de la petite butte et regarder droit devant vous pour trouver
les prochaines balises sur des arbres un peu plus bas. Skier proche des arbres.
Juste après les arbres, tourner à gauche pour longer la partie gauche du golf
(garder la forêt et le bord du golf sur votre gauche). Des indications se font
plus rare mais existent encore. C’est un magnifique terrain de jeu pour
pratiquer les virages en télémark.

Tracé GPS par Neil Yee lors d’une sortie précédente, avec possiblement des légères différences, et point de sortie après le Golf de Ste-Agathe. Mais ça donne une idée.

Ensuite, sortez du golf
et tourner à gauche sur le Chemin du golf.  À la première intersection, continuer tout
droit (en direction du village).  Il y a
un peu plus loin un passage public pour accéder au lac des Sables. C’est en
face de la rue des Cèdres et il y a des rubans. Ensuite nous avons traversé le
lac pendant environ 30 minutes. Une fois passée une pointe, on voyait le
village avec son église comme repaire.

Au village, un petit parc avec des toilettes publiques offrait un lieu intéressant pour se réorganiser et attacher nos skis. Nous avons marché environ 15 minutes jusqu’à un arrêt bus avec un abri, au coin des rues St-Paul et Ste-Agathe. On aurait pu prendre le bus un peu plus proche mais on avait du temps avant le prochain passage. Ensuite, retour chez nous via l’Inter, le bus 9 et le métro.

Quelques conseils pour
skier avec le bus (en plus des concepts de sécurité et respect de l’environnement
et des droits de passage habituels):

Avoir
6$ en argent comptant pour l’Inter, aller et retour. Avoir
4,75$ en monnaie exacte (pas de billets) pour le bus 9. L’express vaut vraiment
le coup. En arrivant au métro Montmorency, il faut racheter un billet de métro de
Laval, même si vous avez déjà des tickets pour Montréal, car les deux systèmes
ne sont pas coordonnés. Il
est possible d’acheter 6 ou 10 billets de train ou de bus en même temps pour
économiser.Bien
attacher vos skis ensemble.Porter
des chaussures légères que vous pouvez mettre dans un sac plastique dans votre
sac à dos durant la sortie. Apportez des bas supplémentaires.Apporter
une bonne doudoune, ainsi qu’un peu d’eau et de collations supplémentaires,
pour attendre le bus au retourAvoir
un bon plan B au cas où vous manquez l’Inter le matin. Notre plan B aurait été
d’attendre le prochain bus dans un café à St-Jérôme, et faire une sortie moins
ambitieuse et moins loin, à partir de Ste-Adèle ou de la gare du Mont-Rolland. Il
y a peu de temps entre l’arrivée du train et le départ de l’Inter depuis
St-Jérôme. Mettez-vous dans la première voiture pour avoir moins long à marcher
à St-Jérôme et plus de chances d’attraper l’Inter. Dans cette première voiture,
il y a des toilettes, atout non-négligeable lors de ce genre de long trajet!L’Inter
est beaucoup plus fréquent en semaine qu’en fin de semaine et le trajet que
nous avons fait n’est pas possible en fin de semaine à cause du timing. Voir le
bus 125 dans Lanaudière pour des possibilités intéressantes en fins de semaine
(Forêt Ouareau, St-Donat…)Bien
vanter votre exploit à vos amis par la suite, pour qu’on soit plus nombreux à
tenter le bus!

Merci à Elizabeth car tu es intrépide et motivée et merci pour les photos! Merci aux amis avec qui j’ai découvert ce sentier au départ. Merci à Neil qui a remarqué que la Nantel se ferait facilement depuis le bus, et pour ce tracé GPS d’une de nos sorties précédentes! Merci à tous les bénévoles qui entretiennent ce beau sentier, ainsi qu’aux propriétaires qui nous laissent le passage en hiver. Merci à l’Inter d’exister!

Previous articleSkier la Gillespie sans voiture!
Next articleTraverser la Transterrebonne en ski

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.